Fairy Tail Rpg


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour de Eiserne

Aller en bas 
AuteurMessage
Eiserne Drossel

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Retour de Eiserne   Dim 27 Déc - 2:18

Eiserne était de retour dans sa ville natale ou elle avait jadis grandie. Par contre, elle ne pouvait pas se permettre de se promener librement comme auparavant. En effet, Eiserne s’était vêtue d’un manteau brun assez long qu’elle avait volé pour cacher ses vêtements de tous les jours. Le col de celui si montait assez haut pour cacher un peut son visage. De plus, ses cheveux étaient placés de façon à cacher légèrement ses yeux jaunes si voyant. Ainsi, elle passa assez facilement le portail de la ville sans que personnes ne la dévisage ou ne s’interroge sur qui elle était. Une fois cette étape passée, elle passa lentement à travers l’immense foule qui se trouvait dans le coin des marchands. C’était sûrement la une journée fructueuses peur ceux si car il n’Y avait pas loin de 150 personnes entassés comme des sardine. Eiserne en profita pour voler quelques portefeuilles ici et là à des insouciants et quelques bijoux à des dames manquant de doigts pour toutes leurs bagues ornées de cailloux gigantesques.

Suite à cela, elle emprunta deux ruelles pour aller rejoindre un vieil ami. Selon ses souvenirs, leur dernière rencontre était il y a 20 ans de cela. Et malgré le temps, les ruelles empestaient toujours autant et les déchets étaient toujours aussi nombreux. Eiserne dut en enjamber quelques-uns et faillie tomber dans une flaque d’un liquide inconnu. Après son aventure palpitante dans la sueur et la puanteur, elle finit par atteindre la porte du magasin de magie. Elle y entra sans y faire un bruit. Le magasin était désert. Eiserne commença à marcher à travers les rayons du magasin et à balayer du regard les étagères :

Eiserne : Les temps ont bien changés. Même l’ambiance de ce magasin n’est plus la même. C’est sûrement à cause du nouvel éclairage. Ou bien à cause de ce temps si merdique. Un peut de soleil serait le bienvenue. Tout ces nuages ne font que rendre les gens plus tristre, dit-elle en regardant par la fenêtre.

Et puis, tout è coup, elle entendit un craquement de planche venant de l’arrière boutique. Elle mis sa main sur ses clefs, prête au combat, et se dirigea vers la source de son questionnement. La jeune fille contourna le comptoir et mis la main sur la poigné de la porte menant au «backstore». Eiserne pris un son souffle et ouvrit la porte brusquement. C’est alors qu’un chat noir apeuré sortit au pas de course ce qui fit sursauté notre héroïne. Elle regarda le chat s’enfuir tout en reprenant son souffle lentement. Puis, son regard se fixa sur la marchandise de l’arrière boutique. Celui si était rempli de carton contenant tous des clefs d’invocation de toute sorte. Cette pièce était quasiment aussi grande que le magasin comme tel. Alors, qu’elle était pour y pénétrer, son regard se tourna vers la porte d’entrée. Le chat noir miaulait pour que quelqu’un le libère de cette prison qu’était ce magasin. Eiserne poussa un soupir et alla ouvrir la porte. Et, comme par hasard, au moment où elle allait refermer la porte, quelqu’un la retint. C’était son ami Hakime, le vendeur du magasin. Il lui fit un sourire et lui dit bonjour. Il avait tout de suite reconnu Mmle. Drossel.

Hakime : Tien tien ! Ça faisait un bail que l’on ne s’avait pas rencontré ! Je suis tellement content de te voir, dit le vieil homme ne lui faisant une accolade. J’était partie au marché acheter des orange et une vieille dame prétendait les avoir vu avant moi ! Je ne l’ai pas laissé faire ! Donc, j’ai demandé au vendeur si il …

Leur conversation dura environ une bonne heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko Rin

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Ven 1 Jan - 15:23

13, un chiffre porte-bonheur ou porte-malheur? Après ça, on se demande pourquoi certains de nos membres ne savent plus s'ils doivent rester. Ils ont peur que ça leur porte malheur. Ils veulent rester dans leur peur de mourir, ou tenter de vivre dans la liberté pour toujours? Ils doivent faire leur choix maintenant. Enfin, le boss devrait s'occuper d'eux s'ils veulent nous quitter. Ah... ce boss, j'ai l'impression qu'il n'a aucune séverité envers les membres. Il ne dit que ce qu'il a à dire et le reste, je crois qu'il s'en moque, tant qu'il a des membres fidèles. Je ne le connais pas beaucoup, mais il m'intrigue. En fait, connaître aussi les autres m'importe. Il faudrait que je les connaisse pour avoir une équipe qui pourrait être sympatique pour faire les supers missions. Enfin bon, je commencerai seule et avec de l'expérience tout le monde me voudra dans son équipe. Je n'ai pas à m'inquiéter avec ça! Mew!

Et puis, qu'est-ce que je fais dans les rues de Clover à cette heure? Je serais supposée être en train d'amadouer quelqu'un pour qu'il soit mon coéquipier! Ces gens commençaient à parler entre eux de trucs que je me suis éclipsée. Je marche, comme-ci, comme-ça à la recherche de quelque chose d'intéressant. Soudain, je vis un petit animal noir qui se promenait en solitaire. Je souris et me jeta sur lui. Je le pris dans mes bras et frotta ma joue contre la sienne.

Minet! Tu t'en allais où comme ça?

Je le berçai dans mes bras jusqu'à ce qu'il s'endorme pour le poser sur un baril dans la rue qui traînait. À la seconde où je le posai, le baril fendit et le chat tomba dans le fond. Oups... Je m'échappai en courrant pour éviter qu'il se venge contre moi. En tournant dans une rue, je pénétrai un magasin où deux personnes étaient en train de parler bien tranquillement. C'était probablement le vendeur et une cliente. Je les ignorai et marchai dans le magasin pour voir ce qu'il contenait.

Ohh! C'est sympa ça!

Alors que je voulus m'emparer d'un objet de magie noire, le reste tout autour tomba parterre. Doh! Pourquoi ça m'arrive toujours juste à moi? J'ai voulu voler furtivement, mais tout le reste tombe. Pas de chance, il faut croire! Je n'attendis pas une seconde, après avoir déposée l'objet pris à son endroit, je me précipitai vers la sortie en courrant pour éviter de me faire grogner après.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiserne Drossel

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Dim 3 Jan - 20:09

Pendant la discussion que se livraient les deux bons amis, un individu, une femme, entra dans le magasin. Elle était particulièrement bizarre selon Eiserne car elle était à la fois toute jeune mais vielle à la fois. Ça lui donnait un drôle d’impression. Et puis, à quoi bon s’acharner sur cette inconnue alors qu’en face d’elle elle venait de retrouver un vieil ami.

Elle redirigea son regard sur Hakime qui n’arrêtait pas de parler :

Hakime : … alors je lui ai vendu 3 clefs pour un total de 50000 yens ! Tu te rend compte! Il s’était tellement fait avoir! Et puis une fois qu’il s’en …

Eiserne continuait de l’écouter mais gardait un œil sur la femme de peur qu’elle vole quelque chose furtivement. À sa grande surprise, l’étrangère se dirigea dans la section : magie noire. Ça faisait un petit moment qu’elle était là et qu’elle regardait plusieurs fois le même objet. Eiserne essayait d’être subtile. Quand la mystérieuse femme la regardait elle faisait mine de rien. Au moment ou la femme devait se penser furtive elle mis la main sur un objet et en fit tomber une dizaine. Elle s’emblait embarrassé. Par contre, pour Eiserne ce n’était pas tolérable :

]size=12]Eiserne : Hey, je vous ai vu ! Reposé cela ou vous l’avez pris ! C’est un objet de magie noir dangereux ! Vous auriez put …[/size]

À ces mots la dame en noir pris la fuite par la porte d’avant. Eiserne se demanda pourquoi elle n’avait pas passé par la fenêtre de derrière. C’était beaucoup plus subtile que de faire le tour du magasin.

Elle pris ses jambes à son coup et essaya de la rattraper. Une fois sortie du magasin elle pouvait la voir courir un peut plus loin. C’était un peut trop facile. Eiserne sortie sa clef piège. Elle la pointa vers son ennemi qui s’enfuyait et ouvrit le genre de portail. Suite à ces actions un sarcophage sortie droit devant sa proie et s’ouvrit. À ce moment, des millier et des milliers de veuves noires en sortie. Cela formait un tapis noir qui rampait rapidement vers leur proie.

Eiserne : Ce n’est peut-être pas un festin de choix mes amies mais c’Est déjà ça. Régalez vous !

Hakime sorti de son commerce pour voir ce qu’il s’était passé. Il demanda à Eiserne ce qu’elle faisait planté là :

Eiserne : Regarde ! Là-bas !

Hakime : Mais … Mais … c’est une des invocations … que je t’avais confié … Tu as désobéi, dit-il l’air extrêmement fâché … Je ne te reconnais plus Eiserne …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko Rin

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Dim 3 Jan - 20:57

À peine je venais d'entrer dans ce magasin que je me sentais épiée. Je marchais comme si rien n'était vers les trucs de magie noire et me retourna pour voir qui me regardait. C'était une jeune fille aux cheveux plutôt éclatants raflant le blond et le roux. Elle n'écoutait même plus l'homme qui lui parlait. Je lui souris quelques secondes avant de retourner voir ce qui pourrait m'intéresser dans cette boutique.

Plein de trucs de magie noire certains inoffensifs, d'autres plutôt dangereux. Un livre avec des inscriptions bizarres attira mon attention. Je ne l'avais même pas scruté que je m'en empara en faisant tomber un paquer de trucs en même temps y compris le livre. Je me dépêchai pour ramasser l'objet de ma convoitise et ficher le camp avant qu'on ne me ratrappe. La jeune fille m'avait vu et me poursuivit à travers le boutique et même jusque dehors.

Alors que je croyais avoir eu une bonne longueur d'avance, un portail s'ouvrit en avant de moi pour faire place à une sorte de sarcophage qui s'ouvrit pour laisser échapper des tas de grosses araignées noires, poilues et visqueuses. Je poussai un cri d'horreur à cause que ces hideuses créatures me donnaient des hauts-le-coeur. Je rebroussai chemin pour leur échapper, mais la jeune fille était là à me regarder comme une chasseresse. Je lui fis un sourire moqueur avant de prendre la direction d'un mur d'une maison pour l'escalader à la manière d'un chat. Rendue en haut, je me pris la poitrine d'une main, craignant faire une autre crise cardiaque. Ce n'était vraiment pas le temps!

Je me remis à courir de toit en toit un peu plus loin et descendit finalement pour me cacher derrière une poubelle pour regarder mon trésor. Lorsque je regardai l'objet que j'avais volé, je poussai un autre cri:

AHHHHHHHHHHH!!!!! C'EST QUOI ÇA!!!???

Ce n'était pas un livre, mais une simple peluche-grenouille qui fait des "squik!" quand on lui pèse sur le ventre. Je me levai debout, l'âme frustrée et choquée, mon coeur coinça, m'obligeant à frapper sur ma poitrine à coups de poings.

Argh! Je vais devoir manger quelque chose avant de vraiment crever!

Je retournai à la boutique en titubant. Je commençais à voir flou. Je ne savais pas ce qui allait être au travers de mon chemin pour le retour, mais cette peluche, je devais la retourner...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiserne Drossel

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Dim 3 Jan - 22:07

Suite à son invocation, qui soi-disant semblait faire peur à sa proie, Eiserne attendis sa réaction. Sa réponse fut un cri strident rempli de peur et de pleur. La femme rebroussa chemin en sa direction. À quelques mètres de distance elle lui fit un petit sourire arrogant. Cela frustrait énormément Eiserne. Elle cacha son mécontentement et lui fit un clin d’œil avec un sourire rempli de dents. La dame coura en direction d’un mur et l’escalada comme si de rien n’était. Notre héroïne fut surprise par cela. Elle ne l’aurait jamais cru capable de faire ça. Par contre, son ennemie semblait oublier quelque chose. Les araignées, eux aussi montent sur les murs et plafonds. Au bout de quelque minute on la perdit de vue :

Eiserne : Retrouvez la mes chéries ! Aucune pitié ne saura tolérée.

Hakime : Quelle sont ces manières ! Mais voyons ! Eiserne ! Pourquoi utilise tu ce qui devait être autre fois caché et oublié de tous ! …

Les araignées suivirent les ordres de Eiserne. Elles se dispersèrent un peut partout pour la dénicher. Il y en avait carrément partout. Par la suite, pendant qu’Eiserne admirait son armée avancer, Hakime rentra dans son magasin. Elle le regarda barrer la porte. Elle se plaqua contre celle si et mis ses mains contre la vitre –Pourquoi m’abandonne tu Hakime. Ses yeux se remplir d’eau. Le vendeur tourna la pancarte Ouvert et partit par la porte de derrière. Eiserne fit le tour du magasin les larmes aux yeux. Lorsqu’elle arriva derrière celui-ci, Hakime n’était plus là. Ses yeux devinrent ronds et elle fondit en larmes. Elle pleura toutes les larmes de son corps agenouillé dans la crasse. Quelques minutes plus tard une de ses araignées arriva et lui murmura sur son épaule qu’elle avait trouvée sa proie :

Eiserne : Je … je m’en fiche … ALLEZ-VOUS EN ! PARTEZ !

Araignées : Mais bien sur … on nous invoque et on ne nous laisse pas le temps de finir notre travail … bien …

Les milliers d’araignées retournèrent dans leur habitacle. Une fois cela fait le sarcophage retourna sous terre. Par la suite, la jeune fille refis le tour du magasin en regarda par les fenêtre pour peut-être voir un signe de son ami. Elle ne vit malheureusement rien. Elle s’appuya contre la porte d’entrée d’en avant et tomba sur le sol. Eiserne essuya ses larmes et resta immobile en fixant le vide.


Eiserne : Stupide Hakime… C’était à lui de ne pas confier des armes si dangereuse à une petite fille si curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko Rin

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Dim 3 Jan - 22:59

Je marchais alors vers la boutique tranquillement sans me soucier de mes arrières. Je n'avais que comme objectif de me rendre à destination. J'espérais ne pas rencontrer cette petite fille sur mon chemin pour ne pas me retrouver avec ces insectes de malheur à ma poursuite. Je hais tellement les insectes que je les ferais tous cuire à la poêle puis les manger pour me venger de leur existence. Cruel, n'est-ce pas? Mais j'm'en tappe! Elles méritent toutes de mourir!

Soudain, j'entendis des bruits étranges. Ils n'étaient pas très forts, mais fatigants à l'oreille. Je me retournai pour voir de quoi il s'agissait: la horde me poursuivait.

Ayaaa!!! Laissez-moi tranquille!

Je me remis à courrir en direction de la boutique pour les semer. Après tout, elles étaient des insectes. J'étais nécessairement plus rapide qu'elles même en marchant. J'arrivai finalement devant la boutique. Un sourire aux lèvres je m'y précipitai. Maladroite comme je suis, je glissai sur une pierre et tomba dans la vitrine de la boutique la fracassa, moi qui passa à travers. Je fis quelques roulades pour m'arrêter finalement contre le stand de peluches qui s'écroula sur moi du même coup. Sous tout ce tas, je criai à l'aide, espérant que quelqu'un vienne m'aider.

Voyant que personne ne venait m'aider, je forçai comme un boeuf à tasser le meuble et ses toutous qui m'encombraient. J'y laissai, par le fait-même, la peluche que j'avais cueillie plus tôt. Je me relevai enfin, main sur le coeur, encore plus étourdie. Par chance, je vis une croquerelle qui se promenait par-là. Je la pris d'une main et absorba son énergie vitale. Bientôt, elle rendra l'âme.

Après cette petite récompense, je me tournai vers la porte pour sortir comme quelqu'un de normal. Malheureusement, la porte était barrée.

QUOI? C'est une blague-là...

Je soupirai et entendis des sanglots tout près. Je décidai de laisser ma curiosité m'emporter et aller voir ce que c'était. C'était la petite fille aux cheveux éclatants qui pleurait. Je fronçai les sourcils et alla à la rencontre:

Hum... ça va?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiserne Drossel

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Mer 6 Jan - 23:39

? ? : Hum... ça va?

Eiserne leva son regard vers la femme. Ses yeux étaient inondés par des cascades de pleures. On pouvait presque y voir un poisson y nager. Après quelque seconde à la fixer elle retourna pleurer dans ses mains.

Eiserne : Laissez moi tranquille ! Allez-vous en !

Elle prit son chapeau et le lança loin devant elle. Il alla heurter une poubelle de l’autre côté de la rue. Le ciel était sombre et la nuit tomba. La lune pleine illuminait ses sanglots qui tombaient sur le sol. La nuit était plutôt nuageuse. On commençait déjà à sentir quelques goûtes d’eau qui tombaient du ciel. Il s’en suivit d’orage pétrifiant et d’éclaires éblouissantes. Eiserne leva de nouveau son regard vers la dame :

Eiserne : Qu’est-ce que vous faites encore là vous ! dit-elle d’un ton agressif. Je veux être seul ! S-E-U-L, seul !

Pris par la colère et la folie elle saisit la clef de la fatalité dans son trousseau. Elle se leva d’un bond et la pointa vers la femme.

Eiserne : Je pourrais te tuer à l’instant, tu le savais ça ?! Il suffit que je tourne cette clef pour mettre fin à tes jours ! Je … Je … Je vais te tuer ! dit-elle les yeux injectés de sang et de larmes.

Sa main tremblait ainsi que le reste de son corps. Son regard effrayant en disait long sur ce qu’elle éprouvait en ce moment. C’était un mélange de confusion, rage, tristesse, jouissance et peur. Une fraction de seconde plus tard, le geste avait été commis. Sa main avait tournée à 180 degrés avec la clef en sa possession. Le sol commença à trembler et le sol en dessous de son ennemi commençait à se fissurer.

Eiserne : Bientôt, TU PERDRA LITERALEMENT LA TËTE !

La petite fille restait là, les bras maintenant le long de son corps à regarder la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko Rin

avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Jeu 7 Jan - 0:08

Alors que je voulais savoir ce qu'elle avait, elle m'ordonna de partir et de la laisser seule. Le soir arriva, les magasins commencèrent lentement à fermer leurs portes, renvoyant les clients chez eux pour qu'ils reviennent mieux le lendemain. Je ne voulais pas laisser la jeune fille sous cette nuit terrifiante où la pluie allait bientôt s'installer.

Frustrée par ma présence, elle prit son chapeau et le lança sur une poubelle. Je l'avais suivi des yeux, mais restai toujours aussi immobile. Elle me répéta qu'elle voulait être seule. Je fronçai les sourcils pour la regarder à ma manière. Me voyant qui ne bougeait pas de-là, elle sortit une clef avec une tête de mort dessus. Je soupirai et lui dis:

-Le vieil homme t'a pourtant dit de ne pas utiliser tes clefs pour rien... Alors lâche ça...

Alors que j'allai poser une main délicate sur la sienne pour l'empêcher d'invoquer, elle venait de faire son cercle d'invocation. Je ne savais pas à quoi m'attendre, mais j'étais sur mes gardes. Elle me dit, en même temps qu'un coup de tonerre gronda dans le ciel que j'allais perdre la tête.

-Ah!! Si tu savais à quel point...

Je n'ai pas eu le temps de terminer ma phrase qu'un éclair s'écrasa directement sur moi, m'électrocutant brutallement.

-AYAAAAAAAA!!!!

La porte s'ouvrit pour faire place à un de ses pièges... Je soupirai de nouveau et fit quelques pas en arrière avant d'être attrapée à la cheville par une châine qui m'y entraîna de force.

-Arrête ton engin... Sinon j'vais m'en débarrasser...

Le truc continua de m'attirer dans sa boîte piégée. Si j'allais y pénétrer, sa machine allait rendre l'âme. Je n'ai qu'un seul pouvoir en ma possession, mais il m'est utile dans des situations comme celles-là.

-ARRÊTE-LE!!! MAINTENANT!

Si je succombe au piège, il vieillira jusqu'à pourrir de lui-même pour en être inutilisable. La jeune fille devait faire son choix maintenant ou jamais... Sinon, je ne sais pas ce qui arrivera à son invocation. J'aurais pu l'arrêter dès le début, mais je voulais qu'elle l'arrête par elle-même, qu'elle soit consciente de ce qu'elle fait. J'ai bien beau être une mage noire, mais je sais me servir de ma tête et j'sais ce que je veux... Du même coup, le piège disparu et une horde de chiens courraient dans ma direction. Je poussai un cri de terreur et me sauvai à toute jambe de cet endroit pour sauver ma peau de minette...

[tu clôtureras...]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiserne Drossel

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   Lun 18 Jan - 13:25

Les chaînes tenaient fermement les membres de son ennemi et sa machine infernale était prête à lui trancher la tête. La tête de la femme s’approchait de plus en plus de la guillotine. Au fur et à mesure qu’elle avançait, le sourire de Eiserne grandissait et ses yeux bouillonnaient de plus en plus. La femme pris la parole :

La femme : -Arrête ton engin... Sinon j'vais m'en débarrasser... ARRÊTE-LE!!! MAINTENANT!

Eiserne continua de regarder la scène mais elle sa tête était ailleurs. Soudain, son aire changea. Son visage désormais détendu était aussi songeur. On pouvait voir dans son regard qu’elle était perdue. Des milliers de questions à la fois trottaient dans son esprit :

Esprit de Eiserne : POURQUOI ! Pourquoi est-ce que tu fais ça ! . . . Non ! Stop ! . . . Allez, tranche lui la tête ! Non ! Je t’aime ! *pleur d’enfant*. Tu vas pailler de ton retard ! *bruit de fouet* . . . *cris de femme* J’en ai assez ! Continu !

La jeune Drossel repris ses esprits et chassa ces mauvaises pensées. Elle réalisa donc ce qu’il se passait. Elle ordonna donc à son invocation de lâcher prise et de disparaître. Il en fit autant sans aucun chichi. C’était très surprenant de sa part car il avait l’habitude de terminer son travail avant de repartir. La femme, enfin libéré n’eu même pas le temps de reprendre son souffle alors qu’une ordre de chien lui courra après.

Eiserne : Attend ! Ne part pas ! Je . . .

Elle n’eu même pas le temps de terminer sa phrase qu’elle était partie dans le silence de la nuit. Eiserne baissa les yeux et poussa un long soupir. Elle alla ramasser son chapeau qui traînait non loin et fixa la vitrine brisé du magasin. Elle y pénétra et mis l’argent qu’elle avait volé sur le comptoir ainsi qu’une petite note :

Cher Hakime,

Je t’écris cette lettre pour te dire que c’était la dernière fois que tu me verras dans les alentours. Je suis sincèrement désolé pour la vitrine du magasin. Je t’ai joint de l’argent à cette lettre pour payer les réparations. J’aurais aimé que notre histoire se termine autrement mais sache que je ne serais tout de même jamais loin. Pour ce qui est des clefs, je continuerai à les utiliser malgré tes interdictions. Je ne suis plus la petite Eiserne d’autre fois.

Eiserne Drossel

La jeune fille repassa par la vitrine brisée et quitta la ville pour de bon laissant sur le cœur de Hakime de lourdes séquelles. Pour ce qui est de la femme mystérieuse qu’elle avait rencontré, notre héroïne aurait bien aimé lui expliquer que ce n’était qu’un mal entendue. Mais bon, peut-être qu’ils auraient la chance de se rencontrer à nouveau un de ces jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour de Eiserne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour de Eiserne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Rpg :: Les Villes :: Clover :: Les rues de Clover-
Sauter vers: